La naissance d’un escape game

La naissance d'un escape game du Lapin Blanc

Ce début d’année est riche en nouveaux projets ! J’ouvre donc de nouvelles pages blanches et je me lance, seule ou avec ma partenaire Lise (de l’escape game grenoblois Au fil du dédale), dans la création de nouveaux escape games.

Mais comment fait-on pour donner naissance à un escape game ?

Bonne question (que l’on me pose souvent d’ailleurs… et dont j’avais donné un premier aperçu ici) ! Il y a toujours un point de départ, mais ça n’est pas toujours le même. Cela dépend du projet, du contexte, de la raison pour laquelle je dois créer ce jeu, etc. Ces derniers temps, mes points de départ ont été :

  • Une nouvelle mécanique de jeu : pour répondre à un appel d’offres, remporté plusieurs années de suite, j’ai voulu sortir du schéma que nous avons suivi ces 3 dernières années et proposer un jeu différent (histoire de montrer à notre client que l’on sait se renouveler… et que même après 3 ans, il est toujours intéressant de travailler ensemble ! ^^).
  • Un univers : pour un autre client, l’univers m’a été imposé (désolée, je ne peux pas vous en dire plus pour l’instant…). C’est donc cette contrainte qui devient mon angle d’attaque. Je creuse l’univers, je me plonge dedans, je cherche ses spécificités et j’en sort une idée, un point original à faire ressortir…
  • Une ambiance graphique : au commencement d’un projet, cela m’arrive souvent de visualiser une ambiance, en repartant de quelque chose qui m’a plu (un film, une série, un lieu…). Je tire le fil à partir de cette ambiance pour créer un univers, des personnages, une intrigue… et hop, le jeu prend forme !
Repas brainstorming pour donner naissance à nos escape games
Les phases de brainstorming sont plutôt sympa accompagnées d’un bon déjeuner hi hi…

Quelles sont les étapes après ce point de départ ?

Lorsqu’on a le point de départ, tout ça n’est qu’un embryon d’idée (comme j’aime à l’appeler), c’est un peu flou, il manque pas mal d’éléments, mais on commence à voir un début de quelque chose.

Ensuite, je tire le fil pour transformer cela.

Première étape : un scénario

La première chose que je cherche, c’est savoir dans quel univers je vais créer mon jeu et quelle histoire je vais raconter (et donc, quel sera l’objectif de la partie).

Deuxième étape : la mécanique de jeu et les contraintes diverses

Pour pouvoir structurer la suite des idées, j’ai besoin d’avoir un cadre et de savoir dans quel contexte je crée ce jeu. Est-ce qu’il sera joué en intérieur ou en extérieur ? De manière permanente ou en événementiel ? Avec ou sans animateurs ? Pour combien de personnes ?

À partir de ces contraintes, je vais choisir la mécanique de jeu : est-ce que le jeu sera linéaire ou non, comment est-ce que l’on obtiendra des indices, qu’est-ce que l’on doit rassembler au cours du jeu pour arriver à l’élément final, quels seront les supports utilisés, etc.

Troisième étape : les énigmes

Une fois que l’on a le cadre et la forme, il ne reste plus qu’à dérouler les énigmes. Là c’est généralement une étape un peu fourre-tout, où je note les idées qui viennent par-ci par-là, à moitié construites ou bien développées. Puis, je relis le tout, mets un ordre, sélectionne, fais des enchainements… jusqu’à ce que le déroulé complet théorique de mon escape game soit clair.

Quatrième étape : la mise en œuvre

À partir du jeu théorique, je n’ai plus « qu’à » concrétiser les idées. Rédiger les textes, trouver les mots pour les énigmes, choisir les visuels, mettre en forme graphiquement, etc. C’est à cette étape que je peux déléguer la partie illustration !

Certains jeux nécessitent du vrai matériel. Une fois le déroulé validé, je peux donc me pencher sur cette étape en commandant des éléments, en sélectionnant des prestataires, en bricolant moi-même (et avec ma partenaire de choc !), etc. C’est très agréable de voir les choses prendre forme et se concrétiser matériellement !

Phase de bricolage
J’adore voir le matériel de jeu prendre forme !

Cinquième étape : les tests finaux

En parallèle de la mise en œuvre, une étape indispensable (dont je vous ai déjà parlé) consiste à tester le jeu. Nous faisons des tests tout au long de la création, pour voir si nos idées d’énigmes fonctionnent (merci mon chéri ! ^^), s’il n’y a pas d’erreurs dans la mise en œuvre des concepts, etc.

À la fin de la création, des tests complets sont nécessaires pour vérifier la bonne cohérence du jeu, la durée de la partie, la difficulté, etc. Un immense merci à tous les cobayes qui acceptent généreusement de nous accorder un peu de leur temps pour tester nos escape games !

Et le jeu prend vie !

La fin du projet dépend du type de projet. Soit il s’agira de l’animation d’un escape game géant en ville, soit le lancement sur mon site, soit la remise à un client (avec la formation qui va avec)… Dans tous les cas, c’est le moment où ce bébé me lâche et devient autonome. Le projet est abouti : l’escape game est là ! Et vos retours sont alors inestimables ! Je peux enfin voir si tout ce que j’avais imaginé dans ma tête fonctionne correctement, si les effets de surprise ont marché, si vous avez bien le sourire à la fin de la partie… et que vous en demandez encore ! ^^

Voilà, j’espère que cet article sur la naissance d’un escape game vous aura intéressé ! N’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez une question, un avis ou que vous souhaitez en savoir un peu plus sur un point en particulier !


Encore un peu de lecture ?

Résultats enquête communication Mars 2022

Résultats du questionnaire sur ma communication

En mars dernier, je vous ai partagé un questionnaire pour m'aider à faire évoluer mon approche de communication. Je sais...

En savoir plus
Présentation du Tableau des Maquisards, escape game historique

Je vous parle de mon chouchou ?

Parmi tous mes scénarios et escape games, je dois avouer que j'ai un petit chouchou... Il s'agit du « Tableau des...

En savoir plus
La naissance d'un escape game du Lapin Blanc

La naissance d’un escape game

Ce début d'année est riche en nouveaux projets ! J'ouvre donc de nouvelles pages blanches et je me lance, seule...

En savoir plus
1 2 3 4

2 réflexions au sujet de « La naissance d’un escape game »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *