Des créations féministes

Je suis féministe. Cela ne me semble pas possible autrement. Pourquoi hommes et femmes ne seraient pas traités avec égalité ?!

Par extension, cela me semble évident que n’importe quel être humain mérite autant de considération que n’importe quel autre. Indépendamment de son sexe donc, mais aussi de sa couleur de peau, son origine, sa sexualité, son niveau social, ses éventuels handicaps, sa couleur de cheveux, ses préférences musicales, sa rapidité à résoudre des énigmes…

Bon, clairement, il y a encore pas mal de chemin à faire pour que ces égalités soient appliquées.

En tout cas, c’est un sujet qui me tient vraiment à cœur et auquel je fais attention lorsque je crée mes jeux. Vous vous demandez peut-être comment et en quoi je peux intégrer le féminisme dans mes créations, alors je vous explique. 🙂

Girls just wanna have FUNdamental rights © Lucia - Unsplash
© Lucia – Unsplash

Diversité des personnages

Dans mes jeux, il y a souvent des personnages, alors j’essaie de faire attention à avoir une diversité dans ces personnages. Ne pas avoir que des hommes, blancs. Parce que, oui, c’est clairement encore la majorité des personnages… de films, de livres (pour adultes et enfants ! bonjour le message que l’on passe aux futures générations !), de jeux, de bandes dessinées…

Dans « Le tableau des Maquisards », notre personnage principal est une jeune femme, Lilia Berfini. Pour ce jeu, qui s’appuie sur des personnages réels et une partie d’histoire vraie, le choix a été assez évident ! Lilia, c’est la contraction de Lise et Cécilia, ma partenaire et moi. Mais pendant le jeu, ce sont principalement des hommes dont vous croiserez le chemin… c’est un peu la (triste) réalité de la guerre.

Dans « Défis gastronomiques », le chef est une cheffe ! Pas question de laisser ce rôle à un homme ! D’après l’Enquête Emploi INSEE 2009-2015, seulement 17% des chefs sont des femmes…

Féminisme - Fight like a girl © Rochelle Brown - Unsplash
© Rochelle Brown – Unsplash

Écriture inclusive

J’essaie également d’écrire au maximum en écriture inclusive. Je trouve ça normal et juste. Bon, par contre, clairement ça n’est pas toujours facile d’y penser et le rendu est parfois un peu chaotique avec ces points, ces compléments de mots… mais dans ce cas, j’essaie juste de changer ma formulation pour avoir un mot neutre. Pas forcément évident.

Egalité, féminisme, amour © Breanna Louise - Unsplash
© Breanna Louise – Unsplash

Je suis fautive !

Malgré toutes ces belles intentions, je tombe encore (trop souvent !) dans le panneau… Ah la la, pas facile de se débarrasser de tout ce qu’on nous a mis dans le crâne pendant des années ! Alors, ne m’en voulez pas si j’oublie l’écriture inclusive de temps en temps (et puis des fois, j’avoue que ça fait pas très joli… j’ai un gros problème avec « maîtresse du jeu » par exemple… vous en pensez quoi ?!). Et ne me tapez pas dessus si j’ai encore une majorité de personnages masculins dans certains jeux. En tout cas, sachez que j’y pense (de plus en plus !) et que c’est vraiment important pour moi.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Y avez-vous fait attention ?

Et si le féminisme vous intéresse, je vous recommande de lire « Tu seras un homme féministe mon fils », d’Aurélia Blanc ! Une lecture intéressante pour tous, hommes et femmes, avec ou sans enfants.

Crédit photo de couverture : © Miguel Bruna – Unsplash

4 réflexions au sujet de « Des créations féministes »

  1. Merci merci. Le féminisme nous amènera à la paix et l’écriture inclusive c’est super. Enfin je me sens concernée ! Et c’est vrai que l’homme blanc cisgenre hetero est partout. Trop partout. Oust ! Je te pardonnerai tous tes oublis. Tu es au top. Merci pour tes énigmes !

  2. Bonjour, en quoi l’écriture inclusive est-elle féministe ? Cela me semble plutôt être un combat rétrograde que de nier les différences des sexes. Le Français est une langue riche qui permet de donner à chacun sa place. Je vous joints la déclaration ci dessous qui me semble de bon sens. https://www.academie-francaise.fr/actualites/declaration-de-lacademie-francaise-sur-lecriture-dite-inclusive

    Bonne chance et ce n’est pas grave si chacun n’a pas sa place à 50% dans vos aventures…

    1. Bonjour Damien et merci pour votre point de vue. Je suis tout à fait d’accord avec vous, il n’est aucunement question de nier les différences de sexe ; ces différences étant justement notre richesse il me semble. Et c’est bien l’objectif de l’écriture inclusive ! Sans cela, ce sont justement ces différences qui sont effacées, puisque tout devient masculin ! Parler des « joueurs » alors que le groupe de personnes continent une majorité de femmes ne vous semble pas poser un problème ? Alors oui, pour moi ce combat est féministe et ne me semble aucunement rétrograde, bien au contraire. La reconnaissance de tous, dans leur entièreté et avec leurs spécificités me semble plutôt être une avancée (nécessaire).
      Merci pour l’article, avec lequel j’avoue ne pas partager le point de vue (rétrograde pour le coup ?). La langue française est une langue vivante, qui s’adapte aux évolutions sociétales et il me parait un peu exagéré d’affirmer que l’écriture inclusive met « en péril mortel » notre belle langue…
      Enfin, merci de comprendre qu’il sera effectivement toujours difficile d’inclure tout le monde dans mes aventures… aussi s’il y a un choix à faire, ce sont les personnages féminins que je mettrai en avant, car encore trop peu représentés ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *